Grace Lee

Antonio Fiori : Les études montrent que les Français sont particulièrement rétifs au bonheur. Pourquoi ?

Spread the love

L’existence des réseaux de transport des données et de standards techniques communs est fondamentale pour le développement de ce marché. Reste à déterminer si elles visent à aider les PME fragiles ou à faire financer le risque PME par de l’argent public. Si donc la science est le perfectionnement organique de la connaissance, il y a de bonnes raisons de présumer que c’est en cherchant jusqu’à quel point, de quelle manière les sens contribuent à l’organisation de la science, que nous pourrons le mieux saisir quelle est essentiellement la part des sens dans l’élaboration de la connaissance, même à l’état élémentaire ou rudimentaire. Pour en sortir, il faut changer de perspectives. Plaisir et bien-être sont quelque chose, la joie est davantage. L’instinct universel de la vie, tantôt inconscient, tantôt conscient, avec les aspects divers que nous lui verrons revêtir, fournit à la science morale la seule fin positive ; — ce qui ne veut pas dire d’ailleurs qu’il n’en existe aucune autre possible et que notre expérience soit adéquate à toute la réalité imaginable. Lorsque ensuite on imaginera de remplacer les liquides par des gaz, c’est-à-dire par des fluides où nous avons de grands motifs de croire que la constitution moléculaire est arrivée à un plus haut degré de simplicité et de régularité que dans les liquides, et quand on verra ces thermomètres à gaz être d’accord entre eux à toutes les températures, ainsi qu’avec les thermomètres à liquides, dans la portion de leur échelle où les causes perturbatrices tenant à leur constitution spécifique n’ont plus d’action sensible, on aura la conviction que le thermomètre à gaz est bien l’instrument régulateur Pour avancer avec la réalité mouvante, c’est en elle qu’il faudrait se replacer. Il les croyait tout à fait incapables de se donner une bonne institution. Mais il faut bien voir la différence. Celle-ci est la bienvenue, à condition de garder à l’esprit que les vagues d’innovation ont la mauvaise habitude de déjouer toutes les prévisions et, a fortiori, toutes les planifications. C’est un art qu’apprennent très-facilement les esprits à conceptions sèches et restreintes, bien plus heureux que ceux qui se débattent désespérément dans un chaos touffu d’idées. Un tel clivage – qui répond en écho au grand récit valorisant du développement durable – ne peut que légitimer la main rebelle, fusse-t-elle trop leste. C’est pourquoi ces veilleurs s’inquiétaient de voir le faux débat sur l’extinction des livres par numérisation occuper le devant de la scène, alors qu’il aurait fallu penser et accompagner les nouveaux usages intellectuels induits par la culture numérique, y compris, d’ailleurs, celui du livre physique. Ils ne peuvent se satisfaire qu’à la condition de se tailler dans cette continuité un corps, puis d’y délimiter d’autres corps avec lesquels celui-ci entrera en relation comme avec des personnes. Il relevait de la pure manipulation en vertu de laquelle un pays use sciemment d’une monnaie nationale faible en la combinant à des taux d’intérêt élevés, tout à la fois pour favoriser ses exportations et promouvoir son industrie à travers le levier du gonflement de ses réserves. Car il s’agit d’une émotion capable de cristalliser en représentations, et même en doctrine. La France serait réticente au capitalisme par nature. Après une première série d’épreuves, qui aurait donné la mesure de la chance d’erreur avec une précision suffisante, si l’on en recommençait une autre, toujours dans les mêmes conditions, on trouverait sensiblement le même rapport entre le nombre des pronostics démentis par l’événement et le nombre total des pronostics ; la grandeur des nombres amenant sensiblement, dans chaque série d’épreuves, la compensation des effets dus à des causes irrégulièrement variables d’une épreuve à l’autre, pour ne laisser subsister que les effets des causes régulières et permanentes, ou de celles qui régissent Renan voit une cause d’abaissement pour la société moderne, permettent aujourd’hui à l’homme de talent de créer lui-même sa position et de se devoir à lui-même la place où il parvient. Le succès du compte Nickel en France – « le compte sans banque » – illustre cette nouvelle tendance, ainsi que l’essor des plateformes de financement participatif (ou crowd-funding) qui mettent en relation directement prêteurs et emprunteurs. Elle est beaucoup moins qu’un Dieu substantiel ; elle est un peu plus, cependant, que le travail isolé d’un homme ou même que le travail col­lectif de l’humanité. D’un autre côté, la clé d’une sortie de crise est désormais à chercher avant tout auprès du gouvernement allemand lui-même : celui-ci aurait dû depuis longtemps lancer une discussion sérieuse sur les alternatives futures de l’Europe tout en développant sa propre perspective. L’administrateur délégué de Fiat est loué par les milieux patronaux en Italie pour son audace à faire plier les syndicats. Mais pour l’apercevoir ainsi, comme d’ailleurs pour se figurer n’importe quelle création, nouveauté ou imprévisibilité, il faut se replacer dans la durée pure. Le premier aura lieu à Lisbonne en 2005. Alors il abaissa le bras, posa le verre sur la nappe, et, sans baisser la tête, il ferma un moment les paupières. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois  » Quand un seul chien se met à aboyer à une ombre, dix mille chiens en font une réalité ».

Archives

Pages